Ce blog est dédié aux illustrateurs de l'imaginaire que je présente sous la forme de chroniques ou d'interviews.
Vos commentaires sont les bienvenus. Bonne lecture.
MiB le 04/01/13

vendredi 4 janvier 2013

MANCHU

Mise à jour le 10/11/2015

Dès qu'on pense illustrateur Français de science-fiction, on pense à Manchu.

Philippe Bouchet est né à Cholet en 1956 et adopte le pseudonyme Manchu en hommage à l'acteur Boris Karloff dans «Le masque de Fu-Manchu» réalisé par Charles Brabin en 1932.


Très jeune, il dessine des cowboys, des indiens et aussi des voitures américaines. Il rêvait de devenir pilote d'avion de chasse ou astronaute, alors pas étonnant que tout ce qui vole et en particulier les vaisseaux spatiaux soit devenu très vite sa spécialité en illustration. Son CAP de dessinateur publicitaire lui permet durant les années 80 d'effectuer des dessins pour la pub, la plupart du temps liés à l'Espace. Il rejoint aussi le studio d'animation DIC de Jean Chalopin où il planche sur les vaisseaux et décors de la série «Ulysse 31» et il effectuera ensuite au sein de Procedis les dessins des vaisseaux et véhicules divers de la série animée «Il était une fois l'Espace». Il tire de cette expérience une certaine frustration à voir son travail élaboré très simplifié à l'écran. Illustrer des couvertures de romans lui donne le loisir de s'exprimer plus librement. C'est en 1980 pour la revue «Fiction» de feu les éditions Opta que Manchu signe sa première couverture encore très influencé par Chris Foss, et ensuite d'autres couvertures et illustrations intérieures pour les éditions Temps Futurs.




Mais le tournant décisif de sa carrière, celui qui va au fil des ans l'imposer comme le pilier de l'illustration de SF Française, date de 1983. Alors qu'il travaille pour les frères Bogdanoff sur des projets de séries animées, il rencontre l'auteur Gérard Klein, aussi directeur éditorial de la collection de SF du Livre de Poche, qui lui propose de réaliser les couvertures de la collection «la grande anthologie de la science-fiction». Sa première couverture au Livre de Poche est «Histoires de Médecins» en 1983 suivi de «Histoires de Cosmonautes». Depuis, Manchu a réalisé plus d'une centaine de couvertures au Livre de Poche SF et autant en Livre de Poche Jeunesse et Thriller. Il travaillera pratiquement exclusivement pour cet éditeur et c'est à partir de 1998 que Denoël, Folio SF, Mango, Mnémos, Atalante font appel à lui.


Côté technique, Manchu fait partie de ces irréductibles qui continue à travailler en peinture traditionnelle, de préférence à l'acrylique et parfois à l'huile quand il en a le temps. Ses influences, il faut les chercher du côté des illustrateurs américains. On y trouve la rigeur et le réalisme technologique de Robert MacCall (l'affiche de 2001 l'Odyssée de l'Espace) qui a réalisé beaucoup d'illustrations pour la NASA, de Sead Mead (Blade Runner, Tron, Aliens) et du britannique Chris Foss (mais contrairement à ce dernier, Manchu n'utilise pratiquement pas l'aérographe*).
Les créatures extra-terrestres et l'homme sont présents dans le travail de Manchu mais les machines et bâtiments de toutes sortes ainsi que l'espace avec ses planètes prédominent. Ses choix de cadrage et de perspective sont dynamiques et la cohérence des zones éclairées et ombrées est saisissante de réalisme. Sa technique traverse les décennies sans vieillir, même au regard des nouveaux représentants de l'illustration numérique de SF que sont Sparth ou Stéphane Martinière pour ne citer qu'eux.




Manchu est un passionné d'astronomie et d'astronautique, de littérature de science-fiction et de hard-science. Il est aussi fan de modélisme (grosse collection d'avions de chasse), aime monter et peindre avec minutie des kits de vaisseaux, véhicules et objets divers de films de SF. Tout cela nourrit son travail.


Quand il lit un roman de SF qu'il doit illustrer, il s'intéresse en détail aux descriptions que fait l'auteur de son univers pour y coller au plus près. Son objectif est autant que possible de rendre réaliste et plausible ce qu'il va montrer en couverture. Il n'hésite pas à recourir le cas échéant à une solide documentation et à proposer de nombreux roughs en gamme de gris à l'éditeur avant de passer à la réalisation finale à l'acrylique.


Sa grande rigueur et sa maitrise technique sont remarquables même quand il s'agit de réaliser une peinture sur des thèmes les plus fantaisistes, comme ici avec la couverture de «Les Enfers Virtuels» de Ian M. Banks.

Sa réputation d'illustrateur réaliste spécialisé en hard-science et d'amateur d'astronomie en a aussi fait le pilier des revues scientifiques telles que «Science et Avenirs», «Ciel et Espace» ou «Sciences et Vie Junior» pour qui il travaille depuis 1988. L'association «Planète Mars» lui a aussi demandé des illustrations sur la planète rouge. C'est un travail qui le passionne et où il excelle comme personne comme on peux le voir ici :

C'est au début des années 2000 que Manchu collabore avec l'éditeur de BD Delcourt. Tout d'abord en œuvrant comme concepteur designer de de la série «Amenophis IV» dessiné par Etienne Le Roux. Il va ensuite illustrer beaucoup de couvertures de BD pour cet éditeur. On peut admirer celle de la collection uchronique «Jour J» supervisé par Vatine et d'autres couvertures... et son plaisir et communicatif lorsqu'il peut réaliser une « illustration d'aviation ».




Il fait aussi un autre type de travail pour les séries «Hauteville House», «L'Histoire Secrète» et «Golden Cup» en réalisant des décors magnifiques. Ensuite, Olivier Vatine superpose au décor un des héros de la BD qu'il dessine dans son style BD avec encrage et colorisation. Cela crée un décalage du meilleur effet entre 2 styles graphiques, même s'il est inévitable que le travail de Manchu disparaisse en partie.


Des festivals comme «Les Imaginales» d'Epinal, «Les Rencontres de l'Imaginaire» de Sèvres ou «Les Futuriales» d'Aulnay-sous-Bois ont fait appel à lui pour réaliser leur affiche et il participe souvent à la réalisations de fresques live avec des collègues comme ici au festival Zone Franche de Bagneux en 2010.





de gauche à droite : Elodie Marze, Pascal Yung, Julien Delval, Manchu



Sa réputation interpelle le réalisateur Marc Caro qui le fait travailler sur son film «Dante 01» dont voici un rough et sa finalisation couleur.



En 2001, Manchu obtient 4 prix ! le Prix Spécial Bob Morane pour la qualité de ses couvertures de livre, le Grand Prix de l'Imaginaire pour l'ensemble de ses couvertures réalisées dans l'année, le Prix Ozone du meilleur illustrateur 2001 et le Grand Prix Visions du Futur ! Son travail a souvent été exposé. Citons 2 grandes expositions personnelles, celle du festival International de la SF de Nantes, «Les Utopiales», en 2004 et celle du Festival d'Epinal, «Les Imaginales», en 2007. Mais la consécration pour Manchu arrive lors de la grande exposition «Sciences et Fiction, Aventures Croisées» qui a eu lieu à la Cité des Sciences et de l'Industrie de la Villette du 31 octobre 2010 au 3 juillet 2011. Une grande rétrospective de la SF à travers le cinéma où une illustration de Manchu figure sur plus de 3 m de haut (cf.photo de Manchu en tête de chronique) qui côtoie l'Alien de Giger, les maquettes de 2001l'Odyssée de l'Espace, le robot de Terminator, etc ! Cerise sur le cake, en même temps, la bibliothèque de la Cité des Sciences propose une grande exposition Manchu !


Peu d'illustrateur français ont la chance d'avoir un Artbook produit par un grand éditeur BD... Manchu en a deux, ainsi qu'un Sketchbook :
MANCHU SCIENCE (FICTION) - Editions Delcourt - 2002
MANCHU STARSHIP(S) - Editions Delcourt - 2010
MANCHU SKETCHBOOK - Editions COMIX BURO – 2008

On peut le dire, Manchu s'est imposé au fil des ans comme un maître du genre, une référence en science-fiction et hard-science et c'est pour cela qu'il est si prolixe dans l'édition depuis plus de 30 ans... et que ça n'est pas près de finir. Pour preuve, la société Industria Mechanica spécialisé dans les adaptation en kit d'illustrations qui produit la «Steamcar» que Manchu avait peinte pour la couverture de W Gibson et B Sterling, «La Machine à différence» en 98. Voici un petit aperçu d'un des nombreux rough de Manchu ainsi qu'un visuel 3D d'un maquettiste d'IM. Parution en tirage limité au 1er semestre 2013


Petits bonus pour finir...
il les dessinait enfant, maintenant il en a «en vrai» ! Une Ford Fairlane 58 et une Chrysler Impérial 73 ! et comme je suis un grand fan de Batman, voici celui de Manchu réalisé en 89 pour une couverture au livre de poche !


Maintenant, souhaitons que Manchu réalise un jour les illustrations d'un roman graphique... il en a envie, alors je suis sûr que cela se fera...
Le site de Manchu : http://manchu-sf.blogspot.com/

* Foss est un immense artiste qui a connu une renommée mondiale du début des années 70 au milieu des années 80. L'aérographe est une sorte de mini pistolet à peinture et est utilisé par Foss pour réaliser principalement ses fonds spatiaux. C'était sa marque de fabrique avec ses vaisseaux spatiaux si originaux et bariolés. Le «rendu aérographe», vaporeux et si typé, a fini par être boudé par les illustrateurs et les éditeurs et les couvertures de Foss ont disparu peu à peu dans l'édition de SF, trop connotées «illustrations des années 70/80». Pour Manchu (et beaucoup d'autres artistes dont votre serviteur), Foss est une référence majeure de l'illustration de SF.


Mise à jour de cette Chronique le 6 Mars 2016 :

Manchu à participé à de nombreuses fresques réalisées en live avec d'autres illustrateur sur plusieurs Festivals. En voici quelques une :

Fresque réalisée par Manchu, Julien Delval et Yoz au Festival "Geekopolis" 2013 :
Les étapes sur mon Blog ICI



Fresque réalisée par Manchu, Julien Delval et Hubert de Lartigue au Festival "Geekopolis" 2014 :
Les étapes sur mon Blog ICI

  
Fresque réalisée par Manchu, Etienne Le Roux et YOz sur le "Japan Tours Festival" 2015
Les étapes sur mon Blog ICI



Fresque réalisée par Manchu et Didier Graffet sur le "Japan Tours Festival" 2016
Les étapes sur mon Blog ICI


Du 29 octobre au 2 novembre 2015, MANCHU réalise l'affiche de Festival International de la Science Fiction de Nantes "Les Utopiales". 
La Cité des Congrès de Nantes accueille la plus grande exposition consacrée à l'artiste jamais réalisée à ce jour  !




Pour clore cette petite mise à jour,  voici une illustration grand format réalisée en 2014 :



et voici la STEAMCAR produite par Industria Mechanika, montée et peinte par Manchu en 2014 ainsi que le diorama final !



 


MiB

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire